Tchad

Preuve d’une série de détournement au seine de la fédération tchadienne de football

Voilà comment le football tchadien est pillé par les responsables à sa tête – Fédération – (voir documents FIFA, preuves et correspondances)

Depuis plusieurs années, le football tchadien est tué par un ensemble d’incompétence et des pilleurs des ressources financières. Le président de la fédération tchadienne de football en est le 1er responsable, il y siège manu militari depuis des décennies dans l’intimidation et la force se disant issu d’une communauté proche du pouvoir. Un autre voleur comme lui, Foullah Ibrahim depuis longtemps son complice dans les pillages des ressources financières se trouve dans la nasse.

Le dossier accablant envoyé à la rédaction de Tchadanthropus-tribune relève d’une certaine opacité dans la gestion des fonds que la FIFA alloue au football tchadien. On constate qu’il y a effectivement eu des sommes d’argent alloué à la fédération, c’est ce que confirme aussi Foulah Ibrahim lors d’une conférence de presse qu’il a donnée depuis qu’il est en bisbille avec son patron Mocktar président de la fédération de football. Foullah Ibrahim a été suspendu selon les faits qui lui sont reprochés par une décision en (voir pièce jointe).

La FIFA a donné des fonds colossaux pour le championnat tchadien, or la fédération dit qu’elle ne les a pas reçus, ce qui fait que le championnat avait démarré en octobre 2017 et s’est arrêté en février 2018.

Sur un rapport envoyé à la FIFA, la FTFA (Fédération tchadienne de football) a déclaré que le championnat est terminé or ce n’est pas le cas.

Actuellement il y a un conflit ouvert en justice entre le président de la fédération et son 1er vice-président suspendu. Le premier reproche à l’autre le détournement de 60 millions de FCFA destinés pour les clubs AS-Cotontchad et Renaissance football club pour les compétitions de 2016. Foullah lui reproche aussi le détournement des fonds de la FIFA pour le championnat 2018 montant qui est sur les documents. De toutes les manières il y a opacité dans la gestion des fonds (les deux dirigeants sont impliqués), il faut faire valoir les idéaux du sport et défendre les intérêts du football mis en déroute.

De ce qui précède, il se trouve que la FTFA n’a pas respecté ses engagements vis-à-vis de la FIFA et le collectif sauvons notre football est en train de rechercher les voies et moyens pour se faire entendre et dénoncer cette mauvaise gouvernance au niveau de la FTFA. Affaire très délicate que les autorités, les associations sportives et les médias internationaux doivent dénoncer. Idriss Déby annonce en grande pompe que les voleurs de la république seront dorénavant poursuivis, qu’il n’y aura plus de passe-droits, mais là où le levier consensuel de la jeunesse est en train d’être décimé, il laisse faire. Le football sport roi qui est le seul fédérateur de la jeunesse tchadienne est en train d’être détruit par des voleurs et des gens ayant une connaissance approximative du football. Où est le balai de l’assainissement ?

1 | 
2 | 
3 | 
4 | 
5 | 
6 | 
7 | 
8 | 
9 | 
10 | 
11 | 
12 | 
13 | 
14 | 
15 | 
16 | 
    Facebook Comments
    La source
    Tchadanthropus-tribune
    Mots clés

    Articles Liés

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Close