AfriqueSante/medecine

Madagascar : aide américaine de 2,5 millions de dollars après le lancement du remède Covid Organics

Dans un article publié ce matin, notre confrère « L’Express » indique que le médicament contre le coronavirus mis au point par les chercheurs de l’IMRA suscite un grand intérêt dans des pays étrangers. Absents lors de la présentation officielle du Covids Organics lundi, les Etats-Unis ont envoyé mardi leur ambassadeur en première ligne. Dans une déclaration en malgache, le diplomate a annoncé une aide américaine de 2,5 millions de dollars pour soutenir la lutte contre le coronavirus à Madagascar, avec « l’affectation exclusive de cette somme dans la vulgarisation sur le territoire national des solutions trouvées ».

Le lancement de la commercialisation du Covids Organics semble déjà dévoiler l’intérêt des grandes puissances pour les recherches contre le coronavirus à Madagascar. Dans un article publié ce matin, notre confrère l’Express souligne que seules la Chine et la Corée du Sud étaient représentée lundi lors de la cérémonie officielle de lancement par le président Rajoelina.

Hier, les Etats-Unis sont sortis du silence par la voix de leur ambassadeur, Michael Pelletier : « Seul diplomate occidental sortant de son silence dans le contexte de la découverte du remède à base d’artémisia, l’ambassadeur américain Michael Pelletier annonce « l’apport de 2 500 000 dollars à titre de financements supplémentaires accordés à Madagascar dans le cadre de la lutte contre le coronavirus ». Dans une allocution exclusivement en malgache, l’ambassadeur Pelletier précise « l’affectation exclusive de cette somme dans la vulgarisation sur le territoire national des solutions trouvées ». »

Par ailleurs, « l’Express » souligne que « trois équipes de chercheurs occidentaux, respectivement allemande, danoise et américaine, ont conjugué leurs efforts pour effectuer des analyses sur la portée préventive et curative de l’usage de l’artémisia pour le traitement du coronavirus. Tandis que leurs études ne sont pas encore bouclées, la réussite du traitement à base du remède trouvé et administré sur deux patients a permis à Madagascar, et notamment à l’Institut malgache de recherches appliquées (IMRA), de se hisser sur le plan international, étant à l’origine du remède contre la pandémie qui frappe le monde depuis maintenant six mois. »

Et d’ajouter que « les laboratoires occidentaux, dont Max Planck Gesellschaft, l’institut allemand de recherches de renommée mondiale, se penchent sur la possibilité de traiter les porteurs du covid-19 avec un médicament à base d’artémisia. Ce médicament, que l’IMRA a réussi à développer en un temps record, suscite davantage l’intérêt des États occidentaux (…) Même devancée par l’IMRA, l’analyse approfondie menée par les chercheurs occidentaux met en valeur la préférence pour l’artémisia dans la confection de remède anti-coronavirus ».

Source : témoignages.re

Facebook Comments
Mots clés

Articles Liés

Close