AfriqueSante/medecine

Victoire malgache : L’OMS reconnait ‘’l’artemisia annua’’ comme l’un des remèdes possibles contre le Covid-19

Le covid organics est majoritairement accepté en Afrique. L’OMS n’a pas eu d’autre choix que de se soumettre à l’évidence. Dans un communiqué publié lundi 4 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé qu’elle accueille favorablement les ‘’innovations dans le monde, y compris le recyclage des médicaments, des produits issus de la pharmacopée traditionnelle et la mise au point de nouvelles thérapies dans le cadre de la recherche de traitements potentiels de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19)’’.

Face à la propagation du Covid-19 dans le monde et sans avoir trouvé du remède adéquat, l’OMS a décidé de reconnaitre que ‘’la médecine traditionnelle, complémentaire et alternative recèle de nombreux bienfaits’’.

Le remède Malgache Covid-organic : une victoire pour l’Afrique

C’est une autre victoire pour Andry Rajoelina et aussi pour toute l’Afrique toute entière pour la confirmation du remède Malgache contre le covid-Organics. L’Afrique qui demeure jusqu’ici la mère de la médecine traditionnelle et moderne dans le monde. La majorité des plantes médicinales se trouvent en Afrique.

Rappelant que l’Afrique a une longue histoire de médecine traditionnelle et de tradipraticiens de santé qui jouent un rôle important dans les soins aux populations, l’OMS admet que ‘’des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles de la Covid-19’’.

L’institution onusienne estime que des ‘’essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables’’, tout en soulignant que ‘’les africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde’’.

Selon l’OMS, ‘’même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux’’.

Il faut dire que le président malgache n’a pas attendu le feu vert de l’OMS pour commencer les essais cliniques. Il a pris ses propres responsabilités en agissant comme un homme souverain. Le président malgache a récemment annoncé que des essais cliniques d’injections à base d’artemisia sont en cours.

Certains internautes restent septiques quant au « retournement de veste » connaissant la nature de cette organisation onusienne qui a piétiné jusqu’à ici les recherches africaines et qui œuvrent clairement pour les intérêts de la nation occidentale.

Avec visionGuinee

Facebook Comments
Mots clés

Articles Liés

Close