Tchad

Violence envers les étudiants tchadiens en Chine: Ndjamena convoque l’ambassadeur de chine.

Ndjamena a convoqué l’ambassadeur de Chine pour demander des explications

Il y a quelques jours, le monde entier était horrifié d’apprendre à travers les médias que des étudiants africains faisaient l’objet de traitements dégradants et humiliants en Chine, notamment dans la ville de Guang-Zou. Plusieurs instances et pays africains sont montés au créneau pour dénoncer les agissements chinois à l’égard des ressortissants africains.

Évidemment, malgré une coopération plutot agissante entre les deux pays, le Tchad n’a pas entendu se taire face au manque d’humanisme des partenaires chinois de la ville de Guang-Zou. C’est ainsi que le ministre tchadien des Affaires étrangères, Chérif Mahamat Zène, a convoqué, aujourd’hui, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Tchad pour l’entendre sur les faits.

Un communiqué de la diplomatie tchadienne rend compte de cette rencontre durant laquelle le Tchad a vivement exprimé son indignation : «
Suite aux graves incidents survenus dans la ville Guang-Zou, au Sud de la Chine, ayant donné lieu à des traitements dégradants et discriminatoires des étudiants africains, l’ambassadeur de Chine au Tchad a été convoqué ce vendredi 17 avril 2020 au ministère des Affaires étrangères. Le Chef de la diplomatie tchadienne, l’ambassadeur Chérif Mahamat Zène, a exprimé à l’ambassadeur chinois la désapprobation et les vives préoccupations du gouvernement tchadien par rapport aux violences subis par les étudiants africains. Le diplomate chinois, Li Jin Jin, a exprimé ses regrets et a indiqué que des mesures ont été prises par le gouvernement de son pays pour éviter ce genre de situation à l’avenir. »

TchadOne avec Journal la voie

Facebook Comments
Mots clés

Articles Liés

Close